Rechercher

«Le pain, De la miche à la baguette» (FLE niveau B1 - B2)

Je vous propose un exercice de compréhension orale en français sur ce thème, adapté pour la préparation au DELF B1 et B2 ou du TCF.



Compréhension orale en français: «Le pain, De la miche à la baguette» (FLE niveau B1 - B2)


Je vous propose un exercice de compréhension orale en français sur ce thème, adapté pour la préparation au DELF B1 et B2 ou du TCF.


Pour faire cet exercice :

· écouter une courte vidéo

· répondre aux 13 questions de compréhension

· poster vos réponses en commentaires

Le sujet est adapté à des niveaux B1 et B2.


La vidéo dure 2.32 mn.

Elle est disponible ci-dessous :



Vous pouvez faire cet exercice pour vous améliorer ou le pratiquer dans les conditions du DELF B1 - B2. Dans ce cas :

– prenez 1 minute pour lire les questions

– faites une première écoute

– puis prenez 3 minutes pour commencer à répondre aux questions

– enfin faites une deuxième écoute, puis prenez 5 minutes pour compléter vos réponses.


Le pain

De la miche à la baguette

La traditionnelle baguette de pain, symbole de l'identité française, remonte à la Révolution. Le 15 novembre 1793 (26 brumaire An II selon le calendrier républicain), un décret de la Convention stipule que tous les Français doivent manger le même pain : « La richesse et la pauvreté devant également disparaître du régime de l'égalité, il ne sera plus composé un pain de fleur de farine pour le riche et un pain de son pour le pauvre. Tous les boulangers seront tenus, sous peine d'incarcération, de faire une seule sorte de pain : Le Pain Égalité ».

Le pain en question, à base de farine de froment, levain, sel et eau, a encore l'aspect d'une grosse boule ronde. En 1856, Napoléon III tente de réglementer la taille et le poids du pain : 40 cm et 300 g environ. Mais il n'y réussit guère et l'on continuera jusqu'à la fin du XXe siècle, dans nos campagnes, de faire honneur à la miche d'un kilo à la croute craquante et à la mie épaisse, empreinte d'un délicieux fumet. Elle sera vaincue par la déferlante des hypermarchés et des boulangeries industrielles.

Sous la IIIe République, lors de la construction du métro parisien, l'ingénieur Fulgence Bienvenüe s'irrite des bagarres incessantes entre ouvriers « immigrés » (Bretons et Auvergnats). Il décide d'interdire les couteaux sur le chantier. Le couteau ayant pour principale utilité (en-dehors des bagarres) de couper le pain, l'ingénieur commande à un boulanger des pains allongés qui se coupent à la main. C'est ainsi que serait née à la Belle Époque la baguette parisienne.

D'une longueur de 80 cm et d'un poids de 250 g, cette baguette se diffuse dans toute la France entre les deux guerres mondiales, après le vote d'une loi interdisant aux boulangers de travailler avant 4 heures du matin, ce qui ne leur laisse plus le temps de façonner la boule traditionnelle. La baguette est appelée flûte ou petite selon les régions. Son prix est fixé par arrêté préfectoral jusque dans les années 1980 avant d'être laissé à la discrétion des boulangers.



13 questions de compréhension orale : Le pain

De la miche à la baguette


Durée approximative de l’exercice : environ 15 mn

Les questions suivent l’ordre de l’extrait.

Il n’y a qu’une réponse correcte à chaque fois, choisissez donc la réponse la plus complète.



1) Quel est le thème de ce podcast ?

a) La construction du métro à Paris

b) L’origine de la baguette

c) Comment les Français mangent la baguette


2) La baguette avec le béret sont les stéréotypes de la France

a) Vrai

b) Faux


3) Quelle forme avaient les pains avant la baguette ?

a) Ovales avec une mie plus aérée

b) Ronds avec une mie plus légère

c) Ronds avec une mie plus dense


4) Qu’est-ce qui est en construction à la fin du 19ième siècle ?

a) La tour Eiffel

b) Le métropolitain

c) L’Arc de triomphe


5) Comment s’appelle l’ingénieur qui dirige l’énorme chantier ?

………………………………………………………………………..........................…………………


6) A quelle date débute le chantier ?

a) Octobre 1898